7 erreurs à ne pas faire lors de la conception d'un site web

7 erreurs À ÉVITER lors de la conception d’un site web

Un site web, c’est une vitrine essentielle sur votre entreprise, votre vision et vos produits ou services. C’est un outil de base pour vous vendre et montrer qui vous êtes.
Lorsque bien réalisé, il rencontre vos besoins: passer un message précis, véhiculer votre image de marque, il vise la bonne clientèle… il n’est pas seulement beau! Un site mal pensé amène automatiquement les usagers à cliquer ailleurs, ce qui veut dire des pertes de clients potentiels ou même de revenu.

Mais que faut-il éviter, pour avoir quelque chose au minimum «bien» ?

1  Ne pas connaître le marché

Lorsqu’on commence un site, la première étape est d’étudier le marché en regardant ce qui se fait déjà chez les compétiteurs et les domaines connexes. Se fier seulement à ses goûts et ses besoins est une erreur. La clientèle a toujours tendance à aller vers les entreprises qui vont de l’avant dans leur branding et qui ont un look professionnel. Si votre site répond à vos besoins mais que celui du compétiteur a des images superbe avec des animations modernes, ils préféreront naviguer sur ce dernier, et choisiront sans doute cette entreprise pour leurs achats.

Mais attention, il faut aussi tenir compte de votre clientèle cible. Un site sera complètement différent s’il vise des personnes âgées ou des adolescents! Les fonctions, la lisibilité, les couleurs et la navigation doivent être adaptés pour ces 2 publics très différents. Encore une fois, on se doit de mettre nos propres goûts de côté, car nous ne sommes probablement pas la bonne clientèle à songer lors du design.

 

2  En mettre trop plein la vue

On veut souvent impressionner les clients potentiels, et donner le plus d’information possible en un coup d’oeil, afin d’éviter de perdre l’usager. Erreur. En gardant le design simple et facile d’utilisation, l’usager se sent rassuré et peut retrouver l’information qu’il cherche beaucoup plus aisément. Un  design clair, net, et précis, afin de lui donner ce qu’il veut en 3 seconde. En cas de doute, consultez vos amis ou quelques clients pour avoir leur avis, ou consultez un professionnel! 😉

3  Ne pas inclure d’appel à l’action

Ok, votre site est épuré et donne toute l’information nécessaire. Où est le problème?
Parfois, l’usager est un habitué et cherche simplement un bouton pour acheter rapidement! Ce ne sont pas tous les clients qui veulent lire votre page À propos ou naviguer parmis tous vos produits. Un bouton clair et mis en valeur avec des couleurs contrastantes l’aideront à savoir où aller pour vous contacter ou pour passer par la boutique. C’est ce qu’on appelle une section Appel à l’action ou un Call-to-action en langage web! 😉

4  Ne pas investir assez – ou trop

Par soucis d’économie les entreprises en démarrage vont souvent vers quelqu’un qui «connait le web» ou choisissent de faire leur site eux-même. Ce qui résulte, à 95% du temps, en une perte de temps, d’énergie et d’argent, et un site insatisfaisant.

De l’autre côté, les gens qui ont eux une mauvaise expérience voudront un vrai professionnel et seront prêts à débourser une sommes faramineuse pour s’assurer d’avoir LE site «sur la coche»! Ce qui n’est pas nécessairement garant de qualité ou de bonne expérience client.

Il est donc important de magasiner votre designer et développeur web, afin que la chimie soit mutuelle et que vos besoins soient compris. Obtenez des références de vos collègues entrepreneurs, visitez les portfolio de différentes agences et designers… Faites vos devoirs, avant de vous lancer vers la grosse agence tendance ou de choisir votre neveu! 😉

5  De l’information désuette ou non pertinente

Ce point semble évident… Mais vous pourriez être surpris le nombre de site qui ne met pas à jour la liste de ses employés, qui n’ajoute pas d’article de blog régulièrement ou qui garde la même description pendant des années. On pense à tord qu’une fois que c’est en ligne, la job est faite et on n’a plus besoin de s’en occuper! Mais n’oubliez pas que Google référence mieux les sites qui sont régulièrement mis à jour. Et si un usager curieux fouille dans votre site et réalise que vous n’avez pas écrit d’article depuis 5 ans… ca n’est pas trop inspirant!

Aussi, si vous n’avez pas beaucoup d’abonnés sur vos pages de médias sociaux, vaut mieux attendre d’en avoir plus de 100 pour afficher le contenu ou même les liens vers ces profils sur votre site. Une page fantôme n’est pas très intéressante non plus…

 

unsplash-logoNghia Le

6  Penser que le monde est votre public cible

Ce n’est pas parce que vous êtes sur le web et disponible au monde entier que vous pouvez viser la Terre entière 😉 Ça ne veut pas dire de refuser de servir les commandes outre-mer… Mais gardez le focus sur votre clientèle-cible, idéalement avec un personas que vous avez établi. Essayer de plaire à tout le monde amène souvent à déplaire à tous. Utilisez la technique 80/20: focusez sur 80% de votre clientèle-cible.

7  Penser que vous pouvez tout faire vous-même

Bâtir une compagnie est difficile. Vous ne pouvez pas vous spécialiser dans tous les domaines que requiert votre compagnie. Déléguez les éléments que vous connaissez peu, et laissez les professionnels faire un travail remarquable pour vous mettre en valeur avec un branding de feu et un site efficace!

 


Article original par Ilya Pozin sur LinkedIn.

LinkedIn Pinterest
Notice: Undefined index: gp in /home/watchoutdesign/public_html/wp-content/themes/kalium/inc/laborator_functions.php on line 153

Share your thoughts